Suivez nous sur twitter

Fiches pratiques au service des ressources humaines

Muriel PENICAUD – Ministre du Travail

photo portrait ministremariAujourd’hui, le taux de chômage des personnes handicapées, qui s’élève à 18%, est deux fois supérieur à la moyenne nationale et près de 500 000 demandeurs d’emploi handicapés sont inscrits à Pôle emploi. Par ailleurs, si le taux d’emploi des travailleurs handicapés atteint 5,2 % dans le secteur public, il est de seulement 3,4 % dans le secteur privé alors que l’obligation d’emploi pour toute entreprise d’au moins 20 salariés est fixée depuis 30 ans à 6 %. Notre défi collectif est donc de réduire l’écart entre le taux de chômage des personnes handicapées et celui des personnes valides.

Le comité interministériel du handicap (CIH), qui s’est tenu à Matignon, sous l’autorité d’Édouard Philippe, Premier Ministre, le 20 septembre 2017, a marqué le lancement d’un engagement fort du gouvernement sur la politique du handicap, en proposant différentes mesures pour développer une société inclusive et ainsi, permettre aux personnes en situation de handicap d’« accéder à un emploi et de travailler comme les autres ».

Pour les personnes handicapées, il me paraît d’abord essentiel de mobiliser plus fortement encore qu’aujourd’hui l’ensemble des dispositifs de droit commun. Le plan d’investissement dans les compétences, qui cible les publics peu ou pas qualifiés, sera une opportunité particulière pour les demandeurs d’emploi en situation de handicap. Le secteur du handicap est également associé à la grande concertation en cours sur l’apprentissage, afin d’identifier des voies de progrès pour l’accès des personnes handicapées.

Pour rendre plus efficace l’accompagnement des demandeurs d’emploi vers l’emploi et celui des salariés à tout moment de leur parcours professionnel, je voudrais signaler l’évolution de l’offre de service des opérateurs de placement spécialisés, qui est étendu depuis le 1er janvier 2018 pour assurer, au-delà des missions d’insertion professionnelle, des missions de maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Il y aura ainsi désormais un guichet unique, pour les bénéficiaires et pour les employeurs, spécialisé dans le champ du handicap, aux côtés de Pôle emploi et des missions locales, là où deux réseaux distincts coexistent aujourd’hui (Cap emploi et SAMETH). De même le dispositif de l’emploi accompagné, opérationnel depuis fin 2017, s’inscrit dans le déploiement d’une démarche d’accompagnement global et combiné associant les acteurs de l’éducation, du médico-social et de l’insertion professionnelle.

 

Pour les employeurs, outre le cadre rénové du dialogue social issu des ordonnances qui doit être l’occasion d’aborder encore plus qu’aujourd’hui  le sujet de l’emploi et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, je propose de faire évoluer le dispositif actuel de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, dans un souci de simplification et de soutien à l’emploi direct. Une des premières mesures sera d’intégrer la déclaration relative à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés à la déclaration sociale nominative afin d’alléger les tâches administratives de toutes les entreprises concernées, notamment les PME.

Comme vous le savez, l’emploi des personnes en situation de handicap est une politique dont la mise en œuvre repose sur une stratégie commune partagée. Cet engagement s’est notamment traduit par la signature, le 16 novembre dernier, de la convention multipartite pluriannuelle de mobilisation pour l’emploi des personnes en situation de handicap (2017-2020).

Mais dans ce domaine, il est nécessaire de mobiliser tous les acteurs, au-delà des seuls partenaires institutionnels. Et c’est pourquoi le rôle de L’Officiel du handicap me paraît essentiel puisque, depuis de nombreuses années, vous favorisez le dialogue entre les différentes parties prenantes de l’emploi et de la formation des personnes handicapées et que vous mettez en valeur la mobilisation des entreprises. Aussi je tiens ici à saluer votre action et à vous redire combien je compte sur vous, individuellement et collectivement, pour faire progresser l’emploi et la formation des personnes handicapées.