Suivez nous sur twitter

Fiches pratiques au service des ressources humaines

Sophie CLUZEL – Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées auprès du Premier ministre

Sophie cluzelBM_SEC_ETAT_PERSONNES_HANDICAPEESMon secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées est porteur d’une ambition extrêmement forte pour le quinquennat : initier une véritable révolution culturelle pour changer le regard sur le handicap et construire une société réellement inclusive.

Cette société inclusive doit notamment se construire dans deux lieux emblématiques dans lesquels les personnes handicapées construisent leur parcours d’insertion : l’école et l’emploi. Le comité interministériel du handicap (CIH) du 20 septembre 2017 a marqué le lancement d’un engagement fort du gouvernement sur la politique du handicap.

En matière d’école inclusive, je souhaite garantir le droit à une scolarisation de qualité pour tous les élèves en situation de handicap, ce qui nécessite une transformation profonde et durable du système tant éducatif que médico-social, qui sera concertée et s’appuiera notamment sur des expérimentations territoriales.

Il s’agit de mieux former et accompagner les enseignants de l’Education nationale et de l’Enseignement agricole, de diversifier les modes de scolarisation et d’aménager la formation pour sécuriser le parcours des jeunes vers l’insertion professionnelle.

Levier essentiel de mon action, l’offre médico-sociale devra systématiquement être adossée aux établissements scolaires avec un renforcement significatif de la capacité des services et des établissements médico-sociaux à intervenir en appui-ressource.

Enfin, le dispositif d’accompagnants des élèves en situation de handicap doit être réformé pour qu’il puisse réponde aux attentes des élèves, des parents, des enseignants. Dès la rentrée prochaine, il s’agit d’améliorer le recrutement des accompagnants et l’organisation du dispositif. A partir de la rentrée 2018 – 2019 mon ambition sera de transformer cette mesure en profondeur.

Concernant la politique d’emploi des personnes handicapées, elle a pour pierre angulaire la loi du 10 juillet 1987 créant une obligation d’emploi de 6% des personnes handicapées dans les entreprises privées de 20 salariés et plus. Mon secrétariat d’Etat se mobilise pour que l’entreprise soit plus inclusive, au même titre que l’école. Ainsi je souhaite travailler, avec mes partenaires, sur plusieurs axes : 

  • Redéfinir et simplifier l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et les modalités d’y répondre pour les employeurs publics et privés.
  • Redéfinir et optimiser les modes de financement de cette politique ainsi que sa gouvernance.
  • Enrichir l’offre de service de droit commun dédiée aux personnes handicapées et aux employeurs pour l’accès, le retour et le maintien en emploi.
  • Améliorer la sécurisation des parcours professionnels de ces personnes et notamment au travers d’une politique de prévention de la désinsertion professionnelle.
  • Augmenter le nombre d’orientation vers l’emploi en milieu ordinaire et investir sur la formation professionnelle des travailleurs du secteur protégé.
  • Augmenter le niveau de qualification des personnes handicapées, d’une part en plaçant l’emploi de ces personnes au cœur de la grande concertation sur l’apprentissage et formation professionnelle et d’autre part en mobilisant les moyens du Plan d’investissement dans les compétences (15Md€).

Je saurais également m’appuyer sur les compétences et outils des collectivités territoriales qui sont des relais essentiels de cette politique publique et compter sur les outils de prévoyance, de protection sociale et d’assurance maladie qui contribuent à sécuriser les parcours d’accès, de retour et de maintien en emploi.

Enfin, le cadre rénové du dialogue social issu des ordonnances Travail doit être l’occasion de mieux associer l’ensemble des partenaires sociaux et des branches professionnelles sur le sujet de l’emploi et du maintien de travailleurs handicapés.

L’atteinte de l’ensemble de ces objectifs implique nécessairement la mobilisation de tous les acteurs ainsi que de toutes les énergies. C’est précisément la mission poursuivie par L’Officiel du Handicap, qui, sans relâche depuis près de 12 ans, œuvre tant en faveur du dialogue entre les différentes parties prenantes du monde de l’éducation, de l’emploi et de la formation des personnes handicapées ; qu’au service de la valorisation des « bonnes pratiques ».

Aussi, je salue, félicite et encourage tous ces acteurs réunis, qui ont la volonté de tout mettre en œuvre pour que les choses progressent.